Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 05:26
L'étrangleur de Cater Street de Anne Perry
Poche: 381 pages
Éditions 10/18 (4 avril 2002)
Collection : Grands détectives
Langue : Français
ISBN-10 : 2264035129
ISBN-13 : 978-2264035127
Traduction Annie Hamel et Rosanne Azimi

Quatrième de couverture
Suffragette avant l'heure, l'indomptable Charlotte Ellison contrarie les codes et manières victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides. Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre fin de siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série « victorienne », la téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard. Charmante Sherlock Holmes en jupons, Charlotte a déjà séduit l'Angleterre et les Etats-Unis. La voici partie à l'assaut de l'Hexagone.


Mon avis
L'étrangleur de Cater Street est le premier tome de la série Charlotte et Thomas Pitt. J'ai passé un merveilleux moment avec ce livre malgré l'horreur des crimes.
J'ai pensé que l'étrangleur était celui-ci puis celui-là puis encore un autre... Finalement quelle surprise à la fin, je ne m'y attendait pas du tout.
J'ai donc beaucoup aimé l'enquête en elle même moi qui ne suis pas du tout une adepte du polar.
En ce qui concerne le contexte historique, l'époque victorienne, c'est un régal, un grand plaisir littéraire. Étonnant comme les femmes étaient traitées comme de pauvres petites choses fragiles par leur père ou leur mari. L'ambiance chaleureuse de l'intérieur d'une maison bourgeoise est en opposition avec le froid, le brouillard et la pauvreté de la rue. Pourtant  cet intérieur bourgeois peut vite devenir pour la femme une prison.

L'auteur
Juliet Hulme, habituellement connue sous son pseudonyme d'Anne Perry est un auteur de romans policiers victoriens. Elle est la fille d'Henry Hulme, astronome, physicien nucléaire et mathématicien qui, en vue de soigner sa tuberculose, l'envoya d'abord dans des sanatoriums aux Antilles puis en Afrique du Sud. Le choix de son père d'accepter en 1948 sa nomination comme recteur de l'Université de Canterbury (Nouvelle-Zélande), a certainement été influencé par la possibilité de faire soigner son enfant. La jeunesse d'Anne Perry fut mouvementée, puisqu'elle fut poursuivie et condamnée, en 1954, pour le meurtre de la mère d'une amie très proche, accompli avec celle-ci. Cet épisode tourmenté de sa vie est directement à l'origine du film Créatures célestes (1994), coécrit et coproduit par son mari Peter Jackson, qui en assurera la réalisation. Son besoin d'écriture semble avoir toujours existé mais il lui faudra attendre une vingtaine d'années avant de voir ses efforts couronnés de succès par la publication en 1979 de L'étrangleur de Cater Street, premier d'une longue série de succès mérités. Sans délaisser sa spécialisation victorienne, elle a toutefois fait quelques incursions dans le domaine de la littérature fantastique et a débuté une nouvelle série policière ayant pour cadre le Paris de la Révolution française. Elle vit aujourd'hui en Écosse.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 13 mars dans Le boudoir des livres, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Sylvie.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Sylvie - dans Europe
commenter cet article

commentaires

sylvie 10/04/2009 18:04

C'est fort possible Lilas d'autant plus qu'il y en pas mal...je verrais bien au fil de mes lectures mais je sais pas avance que je les lirais sur...des années alors peut-être que ça sera moins lassant :)

lilas 08/04/2009 21:11

J'ai découvert la série de Charlotte et Thomas Pitt par ce premier tome. J'ai vite accroché et lu les autres livres. Mais au bout du compte c'est toujours un peu le même genre d'histoire quand on lit toute la série c'est un peu lassant.

sylvie 07/04/2009 19:51

*Nag pas de soucis je vais lire tous les autres avec un très grand plaisir.*Lorence oui oui j'ai adoré cette lecture, puis cette époque est tellement contradictoire et riche.*Soie, moi qui n'était pas très polar je le deviens un peu grâce à Anne Perry (du moins entre autre et grâce aussi à ce défis :)  )  Moi aussi j'aime beaucoup l'atmosphère Victorienne, je me suis d'ailleurs lancée un défi pour 2009 "une lecture victorienne par mois" pour découvrir cette époque que je connaissais peu jusqu'à maintenant.

Catherine 07/04/2009 20:20



Les filles, moi aussi j'ai lu quelques romans d'Anne Perry et j'aime beaucoup l'ambiance et l'époque victorienne. C'est super d'avoir des points en commun ! Bonnes
lectures à vous toutes !



Soie 06/04/2009 10:35

Moi aussi je suis fan de Charlotte et Thomas , je les trouve attachants. Deplus  j'apprécie l'atmosphère victorienne des livres et je trouve les enqu^tes très bien ficelées.

Lorence 02/04/2009 14:59

Ouf tu as aimé, j'apprehendais ton article, pour moi les Pitt c'est que du bonheur mais c'est vrai qu'ils ne montrent pas le meilleur de la bourgeoisie et de l'aristocratie victorienne, quelquefois pourri jusqu'a la moelle.

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories