Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 05:35
Puma qui sommeille / Joachim Sebastiano Valdez
L'Écailler du Sud - ISBN 978-2-35299-022-2

Joachim Sebastiano Valdez est le pseudo d'un auteur passionné par l'Amérique du Sud. Une histoire personnelle l'a conduit à s'intéresser de près à ce continent, aux civilisations disparues et tout particulièrement au peuple Inca.

Être membre du jury du Prix Marseillais du Polar 2008 m'a enfin donné l'occasion de lire une histoire de Tupac Hualpa, l'enquêteur criminel de l'Empire Inca, plus exactement sa seconde enquête  Puma qui sommeille. Et je ne le regrette pas bien au contraire. Celui qui sait lire le sang est son premier polar historique.

Je connaissais déjà Joachim Sebastiano Valdez, découvert à travers Meurtre d'une milliardaire suisse et Trente loups gris deux romans policiers que l'on peut qualifier de classiques leurs intrigues se déroulant à notre époque.

Au contraire Puma qui sommeille est un polar historique qui fit partie de la sélection finale de six ouvrages, objet d'un débat passionné pour l'attribution du Prix marseillais du Polar 2008.

4e de couverture
Durant sa vie, Tupac Hualpa avait croisé bien des visages du crime. Il avait arrêté des pères incestueux, conduit en prison des concubines meurtrières, envoyé aux mines de Potosi des intendants cupides. Le plus souvent, il avait pu rattacher ces crimes au cortège ordinaire des déraisons humaines. Mais ces cadavres d'enfants appartenant aux plus illustres familles constituaient un évènement d'une toute autre gravité. Il parcourut des yeux l'orgueilleuse citadelle. Tayapata lui parut être à l'image de l'Empire, altière et pourtant rongée de l'intérieur, apparemment indestructible et cependant minée par un mal invisible.

Tuapa Hualpa et « Puma qui sommeille »
Vers 1450, lorsque se termine en France la guerre de Cent-Ans, l'Amérique du Sud voit s'épanouir une civilisation prodigieuse que nous appelons l'Empire Inca et que ses habitants nommaient le Tahuantitsuyu, l'État des Quatre Horizons. Le héros de ce polar historique, l'Enquêteur Impérial Tupac Hualpa, est un haut fonctionnaire de cet empire légendaire.

Des hauts plateaux andins aux déserts de l'actuel Chili, des forêts amazoniennes aux rives du Pacifique, sans utiliser la roue, sans animaux de traits hormis le lama, les Incas parvinrent à organiser une vie décente pour des millions d'êtres humains. Comment un tel miracle a-t-il été possible ? La première raison réside dans leur cosmologie, soucieuse d'instaurer ou de rétablir sur la Terre (le Monde d'en bas) l'harmonie souhaitée par les Dieux. La seconde raison est à rechercher dans leurs capacités administratives et politiques hors du commun. Les Incas réussirent à organiser un état d'une cohérence rarement atteinte dans l'Histoire. Pour gouverner des territoires plus vastes que la France et l'Espagne réunies, l'Empereur, le Sapa Inca, disposait d'une administration complexe supervisée par un corps d'élite : les Totoyrikoks, littéralement « ceux qui voient tout ». Pendant que certains de ces hauts fonctionnaires organisaient un réseau routier digne de la Rome antique ou assuraient le ravitaillement de provinces plus grandes que plusieurs états européens d'aujourd'hui, d'autres, tel notre héros, traquaient les criminels. La deuxième enquête de Tupac Hualpa, celle du Puma qui sommeille, se déroule dans le contexte particulier des réformes de Pachacuti. Une dizaine d'années après le début de son règne (1438-1471), ce grand souverain commença à réorganiser en profondeur le Tahuantitsuyu (en abrégé Tahuanti). Des peuples nouveaux faisaient maintenant partie de l'Empire, soit à la suite de conquêtes, soit par ralliements volontaires et il était devenu nécessaire de les intégrer. Par ailleurs une nouvelle foi en Viracocha (un dieu unique, créateur de toutes choses, au fond semblable au Christ) devait coexister avec les anciennes croyances et particulièrement avec le culte d'Inti, le Dieu Soleil. Comme ces deux religions étaient assez contradictoires dans nombre de leurs prescriptions (sacrifices humains, place des femmes, éducation des enfants et même pratiques alimentaires et sexuelles...), cette coexistence s'avéra délicate. Traditionnellement, deux groupes se partageaient le pouvoir dans les civilisations andines, les guerriers et les prêtres-astrologues. Cette dualité se compliqua : il y eut bientôt deux clergés et le développement matériel de l'Empire (ville, réseau routier, système postal, aqueducs...) provoqua la formation d'une « caste technicienne » d'ingénieurs et d'administrateurs qui réclama d'être associée aux processus de décisions. Comme souvent dans l'histoire des hommes, conservateurs et réformateurs s'affrontèrent. Mais ici s'arrête l'Histoire, place au « polar historique » !
signé JS Valdez

C'est ainsi que débute l'ouvrage, un glossaire ainsi que divers renseignements sur cette civilisation figurent également en fin d'ouvrage. À découvrir absolument.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 18 avril sur Anagnoste : un lecteur parmi tant d'autres, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Michel/Anagnoste.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Michel/Anagnoste - dans Amérique
commenter cet article

commentaires

Lorence 28/04/2009 20:10

Cela met l'eau à la bouche ton article.

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories