Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mai 2009 6 09 /05 /mai /2009 05:22
Le grand sommeil / Raymond CHANDLER
Folio policier, 2000, 250 pages

S'il est un auteur dont les amateurs de polar ne peuvent pas ne pas avoir entendu parler, c'est bien Raymond CHANDLER. Il suffit qu'on dresse une liste d'auteurs classiques de romans policiers ou de personnages emblématiques du genre pour le trouver en bonne position, bien souvent accompagné de son mythique détective : Philip MARLOWE. Et pourtant, je n'avais encore rien lu, malgré une série, un été dans Marianne [magazine souvent plaisant à parcourir aux mois de juillet-août pour leurs listes en tout genre (penseurs, idées, événements historiques, écrivains...) égrenées au fil des semaines estivales, et un numéro spécial de Lire sur les polars « des classiques à Millénium » (et sûrement un Phosphore, si ma mémoire ne me joue pas trop de tour)].

Heureusement, le défi Littérature policière sur les 5 continents est passé par là pour combler cette lacune !

A priori, l'histoire est simple pour ne pas dire simplissime : un vieux général en retraite fait appel à un détective privé, Philip Marlowe, pour mettre fin aux agissements d'un maître chanteur, dénommé Geiger, qui s'en prend à une de ses filles, Carmen, particulièrement joueuse, et nymphomane, en menaçant de divulguer des photos pour le moins compromettantes... Voilà pour l'affaire officielle. Mais le général lui parle également de la subite disparition de son gendre, qu'il aimait bien, fiancé à son autre fille, Vivian... Il ne lui demande pas d'enquêter dessus, mais on n'expose pas innocemment des faits à un privé, non ?

Sauf que l'affaire initiale ne tarde pas à se compliquer : le maître-chanteur se révèle s'adonner à un trafic de livres pornographiques, et est assassiné. Puis c'est le chauffeur des Sternwood qui est retrouvé mort dans le port (et d'après le médecin légiste ce n'est pas un accident, mais peut-être cela n'a-t-il rien à voir avec l'affaire qui nous concerne ?). D'autant qu'on – un certain Joe Brody – semble vouloir récupérer la lucrative affaire officieuse de Geiger, et qu'un gangster local, Eddie Mars, se présente comme le propriétaire de Geiger qui vient, tout simplement, récupérer son loyer. Mais dit-il la vérité ?

Bref, l'affaire se révèle bougrement plus alambiquée que prévu, jusqu'à perdre le lecteur dans ses méandres... Ce n'est donc pas un bouquin que je recommande à n'importe qui. Une fois n'est pas coutume, le lecteur doit faire un petit effort pour s'immerger dans ce monde (peut-être pas autant que pour un PYNCHON) et mériter l'oeuvre. Mais une fois qu'on y est, ce n'est que pur délice ! Surtout si on a un petit faible pour les héros désabusés et cyniques, qui ont un sens inné de la répartie.


Une vague lueur de doute commençait à s'éveiller en elle. Elle l'ignorait encore. C'est très difficile à une femme, même une jolie femme, de se rendre compte que son corps n'est pas irrésistible.

Petit bémol, tout de même : j'ai été un peu déçu par la traduction de Boris VIAN (alors que c'était un de mes principaux critères de choix). Peut-être a-t-elle mal vieilli ? Allez savoir... Mais la surabondance du verbe choir ou encore l'utilisation du passé simple plutôt que du passé composé, si elles contribuent à donner au livre un charme suranné, sonnent un peu faux. Ou peut-être le lecteur est-il un peu trop formaté par la norme contemporaine ?

Hasard du calendrier, j'apprends qu'un livre de nouvelles de Raymond CHANDLER vient d'être publié. Point de Philip Marlowe ici, mais des « nouvelles qui constituent ce work in progress : c'est la matrice d'une œuvre annoncée, et quelle ! ». À mettre en bonne position donc sur notre PAL.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 25 avril dans iti1801, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles d'iti.

Partager cet article

Repost 0
Publié par iti - dans Amérique
commenter cet article

commentaires

iti1801 14/05/2009 22:18

J'ai hâte d'avoir ton avis sur la traduction cynic63, histoire de voir si je suis un cas à part ou pas  :-)Je n'ai pas encore acheté le recueil de nouvelles pour ma part Catherine, mais je me tâte : on est souvent agréablement surpris par les nouvelles en général :-)

Catherine 15/05/2009 00:56


En général, les intégrales Quarto, Omnibus ou autres valent vraiment le coup.


Catherine 09/05/2009 08:09

iti, bonjour,Tu as vu, j'ai rajouté la couv' de l'intégrale des nouvelles.J'ai acheté ce bouquin mais ne l'ai pas encore lu.Bon weekend.

cynic63 09/05/2009 06:47

Un grand classique, bien sûr. Un peu un des romans fondateurs du genre. C'est un "must". Du coup, je vais en relire des passages, histoire de voir si la traduction me paraît aussi surannée...

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories