Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 06:23
L'automne des chimères - Yasmina Khadra
Baleine, Instantanés de polar, avril 1998, 175 pages

Le commissaire Llob est chargé d'une sale besogne, celle d'accompagner son ami Arezki Naït-Wali - célèbre peintre - à l'enterrement de son frère, Idir, assassiné par un groupe d'intégristes. C'est l'occasion pour le commissaire de revenir à Igidher, son village, dans le bled algérien. Malgré les risques, la tension perceptible à chaque coin de rue, dans chaque bourgade du pays, Llob a tenu à assister aux obsèques de ce berger philosophe qui ne demandait rien à personne, qui ne faisait aucun mal hormis celui de rêver à une société meilleure à l'ombre d'un olivier en surveillant son maigre troupeau de brebis.

Comme le commissaire se sentait heureux là-bas, redevenant, l'espace d'un instant, l'enfant qu'il avait été. Pauvre, certes, mais rempli d'une immense joie, celle de se savoir poète, musicien, artiste dans sa tête, dans son cœur, dans son âme, comme tous les enfants. Et cette grâce d'artiste, le commissaire Llob a voulu la perpétuer dans son quotidien de violence en écrivant sur ce qu'il vivait dans son commissariat, le copinage, les arrangements avantageux, les mafias, les vrais escrocs rarement ennuyés, les petits délinquants plus souvent arrêtés. Cela n'était pas vraiment du goût de ses supérieurs qui ne savaient pas apprécier sa plume trempée dans l'acide. Sa récompense avait été une mise à la retraite d'office pour tenter de le faire taire. Et quand Llob refuse poliment mais fermement de faire son autocritique en public pour être réintégré à son poste, il déclenche ouvertement les hostilités contre lui.

À lire L'automne des chimères, on se dit que ce roman est sans aucun doute celui d'un auteur désenchanté. C'est aussi le livre le plus accompli et le plus désespéré de Yasmina Khadra. Dans cet ouvrage, il y a mis beaucoup de lui-même, plus que dans les précédents. À travers le commissaire Llob - son double d'encre et de papier -, Yasmina Khadra a cherché à comprendre les racines du mal qui enserrent l'Algérie des années 1990, l'étouffent, l'empêchant de vivre normalement. Une fois encore, mais avec plus acuité, Yasmina Khadra dénonce tous ceux qui profitent du système véreux et délétère de l'époque, véritable plaie pour le développement économique et social de l'Algérie. Sur un ton encore plus sarcastique et désabusé, il pourfend ceux qui ont su naviguer en eaux troubles, n'hésitant jamais entre le Bien et le Mal, la Justice et la corruption. Seul compte l'intérêt immédiat et personnel, celui qui procure un maximum d'avantages en un minimum de temps. Yasmina Khadra nous dévoile une société algérienne en plein chaos, remplie d'incertitudes, laissée pour compte par les hommes politiques qu'elle a mis en place. Une société qui ne croit plus en rien, qui n'a plus confiance en elle. Ou quand elle croit, se fanatise, se radicalise pour sombrer - à son tour - dans le bellicisme pour obtenir le pouvoir.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 5 juin dans D'un livre l'autre, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Nanne.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Nanne - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories