Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 07:37
L'empreinte du renard, de Moussa Konaté
Points policier, mai 2007, 288 pages, ISBN 9782757803059

J'ai lu L'empreinte du renard dans le cadre du défi littéraire. Il a été écrit par Moussa Konaté, c'était mon choix pour le continent africain.

L'auteur est Malien et l'action de ce livre se passe d'abord à Bamako puis au pays dogon. Il est difficile de passer après 3 fins commentateurs d'abord Dolly puis Michel/Anagnoste et enfin Saraswati.

L'auteur prend prétexte d'un meurtre au pays dogon pour nous initier à leurs us et coutumes. Ceux-ci sont ancrés dans un passé lointain qui leur donnent droit de vie et mort sur les leurs, ils sont certes d'une grande sagesse mais ils ont une façon à mon avis fort particulière de maintenir leurs traditions.
Habib l'enquêteur entre dans la danse avec brio, parlant pour un temps le même langage que les Dogons.

Mon avis est mitigé, l'écriture est agréable, les personnages finement décrits, ce n'est pas la façon d'écrire qui m'a gênée mais le pourquoi des crimes, cela m'a mise mal à l'aise. Justifier (pas pour l'auteur bien sûr) et même pardonner les meurtres au nom de la tradition va à l'encontre de mes idées même si les morts ne m'ont paru guère sympathiques.
Je ne peux vous en dire plus pour ne pas dévoiler l'essence de l'intrigue, j'ai attendu la fin de ma lecture pour lire les avis de mes prédécesseurs.

Un bon choix malgré tout pour l'Afrique.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 11 juillet dans Au Phil de Lo, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Lorence.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Lorence - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Lorence 27/07/2009 19:58

Je suis d'accord avec toi Pierre, accepter l'autre tel qu'il est c'est cela la tolerance mais que des parents "lachent" aussi facilement leurs enfants non je ne peux etre d'accord peut-etre parce que j'ai des enfants, j'ai aimé dans ce livre la remise en question de Habib.

Nicolas 25/07/2009 21:50

J'ai pour ma part été très gêné par le style de l'auteur, que j'ai trouvé vraiment simpliste. C'est dommage car ça a vraiment cassé ma lecture, si bien que j'ai abandonné le roman.

Pierre 16/07/2009 19:31

Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié ce roman, tant sur la forme (le style), que sur le fonds (les messages). Au travers d'un commissaire élevé au biberon de la police occidentale, Konaté rappelle que l'on ne peut pas avancer dans un monde inconnu si l'on n'en comprend pas les mécanismes profonds. La décision finale prise par Habib est simplement la preuve qu'il a compris cette subtilité, même si cela heurte (et moi le premier) nos sensibilités d'occidentaux. C'est un roman qui ouvre l'esprit.

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories