Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 06:55
MortEmbuscade.jpgLa mort en embuscade, de Ngaio Marsh
10/18, Grands détectives, 381 pages, 7,40 €
01/03/1996 (1942), ISBN 2-264-02362-7

Présentation de l'éditeur
« Réunir, dans le huis clos de son vieux manoir enneigé, sept personnes qui se détestent cordialement, tisser une subtile toile de rancoeurs inexprimées et de secrets morbides, Jonathan Royal trouve l'idée amusante.
Mais lorsque sa mise en scène tourne au drame, il n'a de cesse que de faire arrêter le coupable. Il sait exactement lequel de ses invités a commis l'ignoble crime. Arrivé sur place, l'inspecteur Alleyn procède pourtant à la redistribution des rôles... »

Avis
Un huis-clos anglais, pour ce roman néo-zélandais , qui ressemble par beaucoup d'aspects à un Agatha Christie.
Jonathan Royal est un personnage haut en couleur, qui pensait tout prévoir... Les autres personnages eux aussi sont tous très particuliers... Il faut dire aussi qu'on nous les décrit en long en large et en travers. Parfois même un peu trop. Car il faut bien l'avouer les nombreuses descriptions, le manque d'action, ce n'est pas trop mon fort... Je me suis parfois ennuyée, pourtant les personnages m'ont beaucoup plu, et cette enquête était intéressante mais le tout m'a semblé manquer de punch... Sûrement suis-je plus faite pour des romans actuels, qui ne laissent pas de répit au lecteur.
L'ambiance est tout de même sympathique et propice à ce roman plus psychologique que policier : un manoir isolé, une tempête de neige...
Un roman qui raviera sans doute de nombreux lecteurs... Mais pas moi !

Extrait
« Le lendemain, Mandrake trouva son hôte dans un état d'excitation extrême. En dépit de sa méticulosité et de ses maniérismes quelque peu précieux de vieille fille, personne, pas même son pire ennemi, n'eût qualifié Jonathan d'efféminé. Cependant, il avait un tas de petites manies inhabituelles pour un homme. Ainsi, il s'intéressait passionnément aux préparatifs menés dans la maison. Il savait composer de délicieux bouquets, et, à l'arrivée de trois caisses provenant de chez le fleuriste de Great Chipping, il se précipita vers elles, impatient comme une fourmi. »

Lu dans le cadre du défi Littérature policière sur les 5 continents (Océanie).

Encore un grand merci à Marie (Soie) pour ce prêt !

Voilà, avec ce livre s'achève pour moi ce défi Littérature policière sur les 5 continents... Avec 2 belles découvertes : La librairie Tanabe et Mma Ramotswe.

Cette chronique de lecture est originellement parue le 3 janvier 2010 dans Délivrer des livres, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Hérisson08.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Hérisson08 - dans Océanie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories