Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 00:05
DanseuseMao.jpgLa danseuse de Mao, de Qiu Xialong
Points Policier, avril 2009, 315 pages

L'inspecteur Chen est chargé d'enquêter sur la jeune Jiao, petite-fille de Shan qui eut le privilège de danser avec le grand Timonier (qui avait bien besoin de se détendre à force de trop travailler pour la reconnaissance et la splendeur de la Chine populaire). Parce que depuis quelques temps, celle-ci semble mener la belle vie alors qu'on ne lui connaît pas de protecteur officiel. Se pourrait-il alors que cette dernière détienne un secret explosif (qui ne doit surtout pas tomber entre de mauvaises mains et risquerait de troubler la lente mais sûre avancée vers la modernité ? Car si le pays semble regarder vers l'avenir – radieux – l'ombre tutélaire de Mao n'est jamais loin. Et il ne faut surtout pas écorcher l'Histoire officielle même si certains de ses appétits (notamment sexuels) sont de notoriété « publique ») et le marchande ? C'est ce que les hautes instances de la Chine communiste des années 90 veulent savoir à tout prix ! Et c'est pourquoi elles chargent l'inspecteur Chen, après ces nombreux exploits [1] de mener des investigations au côté des forces spéciales.

Celui-ci découvrira et fera connaître aux lecteurs occidentaux « moyens » non seulement la réalité de la Chine contemporaine (nouveaux riches qui exhibent leurs maitresses comme autrefois les mandarins leurs concubines officielles ; mais aussi le peuple qui crache sur Mao s'il ne fait pas tout simplement de l'argent sur son dos – ou plutôt sur sa dépouille...) mais aussi certains aspects de la Chine « révolutionnaire » peu connus ou prou (sauf si l'on a eu la chance de regarder le documentaire diffusé par Arte sur Mao il a quelques semaines) : Mao qui n'hésite pas à sacrifier sa seconde épouse, ou encore son luxueux train blindé, sans oublier sa vision « impérialiste » en fils du Ciel à la fin de sa vie.

Agréable découverte [2] que je recommande chaudement (notamment pour les nombreux extraits poétiques qui émaillent le roman, car l'inspecteur est aussi poète à ses heures perdues) ce qui ne peut pas faire de mal en ce début d'hiver.

Notes
[1] il faudrait peut-être les lire dans l'ordre, même si je pense que comme les VARGAS ils se suffisent à eux-même car l'auteur prend soin de re-préciser de nombreux traits de caractères et anecdotes au sujet de notre héros...
[2] ce qui devient une habitude grâce au défi Littérature policière sur les 5 continents.


Cette chronique de lecture est originellement parue le 23 décembre dans iti1801, blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles d'iti.

Partager cet article

Repost 0
Publié par iti - dans Asie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories