Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2010 7 10 /01 /janvier /2010 10:40
MortHRQiu.jpgMort d'une héroïne rouge, de Qiu Xiaolong

En un coup d'œil
Date de publication originale : 2000 (Death of a Red Heroin)
Date de l'édition française : 2003 (Liana Levi, Points, 501 pages)
Genre : enquête policière
Mots-clés : héroïne assassinée, pressions politiques
Personnage principal : inspecteur Chen Cao, de la police de Shanghai
Bio-bibliographie : ici.
Résumé et commentaire : .

À mon avis
C'est toujours assez émouvant de tomber sur un nouvel écrivain dont on aime le premier livre et qui vient de publier 6 romans policiers en six ans. Qui plus est : cet auteur est chinois (même si, né en 1953, il vit depuis 19 ans aux États-Unis) et ce sont ses années vécues à Shanghai qui inspirent directement l'univers de son inspecteur Chen Cao. Ce petit dépaysement est bienvenu. Pourtant, les noms chinois sont plus faciles à déchiffrer et à retenir que les islandais ou les suédois; la structure de ce polar est tout à fait classique; et la société chinoise des années 90 est beaucoup plus près de la nôtre (pour le meilleur et pour le pire) que celle du Juge Ti.

Cela dit, nous sommes quand même un peu dépaysés, et plusieurs commentateurs ont bien apprécié la description de la ville de Shanghai, ses quartiers riches à l'écart, ses taudis aux petites ruelles, les logements minimalistes des gens ordinaires, les édifices gouvernementaux mieux organisés, les vendeurs de mets exotiques itinérants et les grands restaurants pour les touristes ou les privilégiés. Comme l'action se situe au début des années 90, et que l'auteur à cette époque, comme le détective, approche la quarantaine et a vécu dans une famille petite-bourgeoise qui a connu les années glorieuses du maoïsme, la révolution culturelle, puis la lutte contre les gardes rouges, les gens instruits devant se faire rééduquer à la campagne, enfin les 4 libéralisations modernisantes de Deng Xiaoping (milieu 80/début 90) où les vieux cadres sont mis à la retraite et où on compte sur les jeunes scolarisés, le lecteur est plongé dans les luttes de pouvoirs entre les purs et durs et les modernes. Apparemment au-dessus de tout ça, la stabilité du Parti unique qui s'assure la suprématie en lançant de temps en temps des attaques contre des ennemis communs, ceux qui subissent les mauvaises influences de l'Occident, par exemple. Ce qui, par ailleurs, n'empêche ni les relations littéraires ni les échanges économiques entre les États-Unis et les Chinois. On en vient ainsi à vivre de l'intérieur et à comprendre cette originale cohabitation entre la libre entreprise et la pensée unique, à ce moment du développement de la Chine où le politique jouit encore d'un certain contrôle sur l'économique.

Quant à la dimension policière à proprement parler, la structure est classique : découverte d'un cadavre, recherche de l'identification, collection et étude d'indices (interrogation de l'entourage, fouille de l'appartement), belle complicité entre Chen et son adjoint Yu, respect d'un bon patron mais qui doit tenir compte d'interventions venues d'en haut, la corruption des uns et l'acharnement bien intentionné des autres ; bref on retrouve ici les chemins habituels caractéristiques des polars de procédure policière, y compris la contribution des amis et des conjointes comme chez Anne Perry et Donna Leon. Le rythme est lent dans la mesure où la description de la vie quotidienne des Chinois de Shanghai est importante, et l'intérêt de l'auteur pour la nourriture, du fast-food au grand restaurant russe du Chinois d'Outremer, a ravi bien des lecteurs. Ce qui est sympathique aussi, pour nous Québécois, c'est que nous avons l'impression que les jeunes Chinois des années 90 vivent une sorte de Révolution tranquille qui, à bien des égards, ressemble à la nôtre des années 60. Jeans ou jupes courtes, libération sexuelle (si on compare au puritanisme maoïste qui sévit jusqu'au milieu des années 80), une certaine confiance en l'avenir, remise en question d'un certain passé et de fréquents privilèges, bien que cette critique soit prudente et plus émise en privé qu'en public, parce qu'on ne sait pas trop, en cette période de transition, qui appartient à quelle tendance. L'inspecteur Chen incarne bien cette période : poète et fils d'un professeur de tendance néo-confucianiste, ayant tendance à se servir de sa tête et de son cœur plutôt que de se soumettre aveuglément à l'autorité ou aux règles, confiant malgré tout (en gros) au Parti et au progrès de l'évolution de la Chine, il apparaît comme un pragmatique sympathique et prudent.

Ce qui semble un déséquilibre, dans ce commentaire, entre l'intrigue proprement dite et le contexte où elle se déroule, traduit la composition du roman. Nous nous attachons à Chen comme au Charlie Salter d'Eric Wright ; nous sommes captivés par la vie quotidienne de la ville de Shanghai tout en étant surpris du fait que ces Chinois nous ressemblent sur bien des points. Ceux qui se passionnent pour les puzzles aux solutions subtiles, ceux qui jouissent des rebondissements inattendus qui nous sortent de nos pantoufles, et ceux qui préfèrent les méchants sadiques, les bons alcooliques et mal mariés, et les enquêtes bouclées à la hussarde, n'apprécieront pas le supplément d'âme qui habite ce roman.

Ma note : 4/5

Cette chronique de lecture est originellement parue en novembre 2009 dans Polarophiles, site sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Michel.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Michel - dans Asie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories