Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 14:30

MeurtreKibboutz.jpgMeurtre au kibboutz, de Batya Gour

Gallimard, Folio policier, 550 pages, ISBN 978-2070308972


Batya Gour est un écrivain israélien de romans policiers. Elle enseignait la littérature à l'Université hébraïque de Jérusalem et était aussi critique littéraire dans un journal. Comme bon nombre d'auteurs de policiers, elle a son héros récurrent, le commissaire Michaël Ohayon.


Osnat, la secrétaire du kibboutz, n'est pas morte d'une pneumonie comme tout le laissait supposer mais a été empoisonnée par un puissant désherbant. Son amant étant un politicien, l'enquête est confiée à l'UNEC, une section de la Police chargée des affaires délicates. Le commissaire Michaël Ohayon va avoir la lourde tâche de faire la lumière sur cette mort suspecte dans le monde très fermé et complexe qu'est le kibboutz.

J'ai bien aimé ce livre. Le commissaire est comme on s'y attend, un flic atypique qui a du mal à se plier à sa hiérarchie. Ce qui m'a le plus plu, c'est de découvrir ce qu'est un kibboutz. Je n'avais qu'une vague idée de ce que c'était. Les mots « communauté » et « auto-satisfaction des besoins » me venaient à l'esprit. Dans le livre, j'ai été surprise de voir que le kibboutz avait une activité industrielle rentable. La vie en communauté est poussée à l'extrême. Les enfants ne vivent pas avec leurs parents mais dans la maison des enfants. Ils sont éduqués au sein du kibboutz et c'est la communauté qui décide qui envoyer à l'université. Tout est fait pour le bien-être de la collectivité et non de l'individu.

L'Histoire n'est pas le thème principal du livre mais on la sent présente tout au long du roman par des allusions à la Shoah et au conflit israélo-palestinien.

Un petit bémol : malgré une enquête intéressante (où l’on découvre le fonctionnement de la police israélienne et l'utilisation perpétuelle du détecteur de mensonge), je dois bien avouer qu'il n'est pas bien difficile de comprendre qui est le coupable et quel est son mobile.

En bref, ce livre était agréable à lire et si l'occasion se représente, je ne dirais pas non à un autre Batya Gour.

Plus qu'un livre à lire pour terminer le défi ! Il va falloir que je songe au prochain tour... Ça devient une addiction !

 

[Une chronique de lecture de Pélie.]

Partager cet article

Repost 0
Publié par Pélie - dans Asie
commenter cet article

commentaires

Pélie 23/02/2010 09:10


Eh ben, je découvre le fan club de Batya Gour!
C'est vrai que les polars autres que ceux d'Europe et d'Amérique du Nord sont souvent de belles découvertes! D'ailleurs, je peux remercier Catherine et le défi de m'avoir permis d'en lire quelques
uns ;-)


Catherine 24/02/2010 00:51



C'est moi qui te remercie, Pélie, ainsi que tous les participants de soutenir ce défi .



gaspara 18/02/2010 10:17


j'avais cherchez ce livre a la biblioteque mais comme je n'ais pas trouvé j'ai lu un autre de Batya Gur Crime le samedi matin et j'ai aimè, j'aime lire ces polars de contnents autre que l'Europe ou
l'Amerique du Nord, on decouvre un tas de choses sur pays peu connus


mazel 15/02/2010 18:18


fan de Batya Gour !


Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories