Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 00:04

MaledictionLamantin.jpgLa malédiction du Lamantin, de Moussa Konaté

Fayard Noir, mai 2009, 213 pages


Des envies de changer en partie d'air littéraire et de me lancer, enfin, dans le Défi des 5 continents, m'ont poussé vers La malédiction du Lamantin, de Moussa Konaté (Fayard Noir, 2009, EAN13 978-2213635149). Il me semble bien que c'est là le premier livre que je lis d'un auteur malien et, au risque de trahir d'emblée le suspense de mon billet, je vais dire que la lecture de ce roman, dont j'attendais peut-être trop, m'a laissé tiède.

J'avais lu quelques mots sur l'auteur dans les colonnes publiées à l'occasion du Festival « Étonnants voyageurs ». Des mots élogieux puisqu'ils disaient, verbatim : « Écrivain et dramaturge, il est considéré aujourd'hui comme le meilleur représentant de la littérature de son pays. » J'ai appris à me méfier des déclarations des éditeurs de livres, notamment sur les quatrièmes de couverture, parce qu'à les en croire, chaque bouquin est LA publication qui va révolutionner le monde du livre, et chaque auteur est la révélation qui surpasse ceux qui jusque là étaient considérés comme les maîtres du genre (quel que soit ledit genre). Mais j'ai accueilli avec moins de scepticisme les mots publiés dans la tribune de ce Festival, qui m'a permis de découvrir de belles plumes au long de ses années d'existence. J'attendais donc beaucoup de Moussa Konaté (sans pour autant l'attendre au tournant).

 

J'attendais aussi beaucoup d'un polar malien, occasion rêvée de me frotter à d'autres décors, d'autres personnages, d'autres intrigues. Un peu trop optimiste, j'attendais la grande secousse, le grand plongeon. Et je n'ai eu qu'un petit tremblement, en barbotant dans le petit bain.

Parce que ce roman mêle le polar et l'ethnographie sans que la mayonnaise ne prenne vraiment. Tout comme ces « polars historiques » dont j'ai déjà dit que beaucoup d'entre eux n'arrivent pas à faire un alliage de premier choix à partir des deux matières premières que sont une intrigue policière et l'Histoire.

À tout prendre, j'aurais préféré une flânerie ethnographique, sans fil rouge policier, le portrait de ce Habib Kaite confronté à la culture des Bozos qui sont ses compatriotes et qui lui sont pourtant quasiment étrangers. Sans tomber dans la comédie de situation façon Bienvenue chez les Chtis, cette perspective-là, dans La malédiction du Lamantin, est fort intéressante. Elle bat en brèche, en tout cas, toutes les généralisations que l'on peut entendre ici et là sur « les Africains » pris comme une sorte de grande entité. Le commissaire Habib Kaite enquêtant chez les Bozos, c'est le cousin de John Book qui se retrouve chez les Amish dans le film Witness de Peter Weir. Chez les Bozos, on croit autant au pouvoir d'Allah qu'à celui des esprits du fleuve, mais on ne rechigne pas à dépasser les traditions pour utiliser les arcanes du pouvoir et faire pression sur les enquêteurs trop curieux. Et, de son côté, Habib Keita sait que la vérité se trouve autant dans les légendes d'un peuple que dans les analyses d'ADN. Savoir vivre aujourd'hui sans renier hier.
Mais cette approche ethnographique, teintée à la fois d'humour et d'affection, de sourire et de respect, est maladroitement perchée sur une intrigue policière que je qualifierais de sans surprise. Sans aucune surprise, même. Même les fausses pistes sont trop conventionnelles, à mes yeux. Je crois que j'attendais d'être bousculé, et j'ai donc été déçu de me retrouver sur mes pieds.


Au final, un roman qui m'a donc laissé tiède. Il ne m'a pas vraiment donné envie de découvrir tout de suite d'autres aventures du commissaire Kaite, mais je suis tout de même curieux d'autres livres de Moussa Konaté.

 

Cette chronique de lecture est originellement parue le 31 août 2009 dans Le club Série noire, blog sur lequel vous pouvez livre d'autres articles de Xavier.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Xavier - dans Afrique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories