Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 14:52

HameauPurs.jpgLe hameau des Purs est un thriller de Sonia Delzongle paru aux éditions Cogito le 27 janvier 2011 (380 pages, 18 €, ISBN 978-2-923865-29-4).

 

Je remercie Sonia Delzongle, les éditions Cogito et Interforum Montréal pour ce roman qui m'a fait passer un très bon moment de lecture.

 

Sonia Delzongle est née à Troyes le 28 août 1967 et vit à Lyon depuis 10 ans. Après des études de Langues et Lettres modernes, elle est en fait sortie diplômée des Beaux-Arts de Dijon (quelques-unes de ses œuvres sont visibles sur Sonia Blog'Art). Elle est journaliste free lance et romancière. Ses précédents romans sont La journée d'un sniper (2007) et Àtitre posthume (2009).

 

Audrey Grimaud est une jeune journaliste que son patron a envoyée dans un village perdu parce que plusieurs maisons ont été incendiées. Audrey connaît ce village, le Hameau des Purs, car ses grands-parents paternels, Abel et Ma (Gabrielle) Grimaud, y vivaient et, enfant, elle y passait ses vacances : c'était « un monde où l'on vivait sans électricité ni luxe ou mots superflus. » (page 23).

La maison des grands-parents, un peu à l'écart, a été épargnée par les flammes. Audrey n'y a pas remis les pieds depuis leur mort mais ça fait 12 ans qu'un tueur en série, surnommé L'Empailleur, sévit et elle l'a sûrement rencontré lorsqu'elle était enfant !

Audrey va donc raconter tout ce dont elle se rappelle à l'inspecteur en chef, Frank Tiberge.

La vie chez Abel et Ma : « On ne s'abandonnait pas à la moindre effusion au hameau. L'austérité régnait. Sur le mode de vie, la façon de se vêtir, de penser, d'aimer. » (page 81).

Leur fils unique, Feldonis, qui a quitté le hameau pour étudier le Droit, devenir avocat et épouser Hélène, une fille qui n'était pas du coin : il a d'ailleurs été exclu de la communauté et sa fille, Audrey n'était pas la bienvenue pour tout le monde.

Mais Audrey aimait quand même ces vacances, elle avait réussi à se faire un ami, Léman : il était un peu plus âgé qu'elle, et, orphelin depuis l'accident de voiture de ses parents et de sa petite sœur, il vivait avec sa grand-mère hors de la communauté et un corbeau qu'il avait soigné, Yersin. « Bientôt apparut la grille du cimetière, hérissée de pointes sombres. Je pensais que nous allions simplement le dépasser. Mais Léman poussa la porte en fer forgé et entra. J'eus un mouvement d'hésitation. – Alors, tu viens ? Ils vont pas te bouffer, les morts... [...]. Je le suivis, mal à l'aise. D'une certaine façon, ils nous dévorent les morts, de l'intérieur. » (pages 99-100).

« Un calme étrange l'envahit. Elle pensa à Léman. Sa force obscure. Tout ce qu'il lui avait appris sur les puissances de la nature, sur elle-même. Sur l'âme humaine. […]. » (page 282).

 

Comme je me suis inscrite il y a peu à un challenge Thriller, j'en profite pour y présenter Le hameau des Purs.

 

Au début, j'ai cru que ce roman se déroulait aux États-Unis avec une communauté genre Amish, mais non ça se passe en France pourtant pas évident de savoir où. Une seule fois, l'auteur parle d'Audrey qui allait en carriole au Chambon alors le Chambon sur Lignon en Haute-Loire (Auvergne) ? Je crois bien que oui parce qu'elle parle aussi de ce vent, la burle, qui souffle sur le sud-est du Massif Central.

Ce thriller n'est pas un roman où le héros fait le tour du monde pour qu'éclate une vérité tout en échappant à des ennemis internationaux, c'est un thriller « statique », psychologique, qui remue vraiment les neurones.

Un hameau, une communauté stricte, des souvenirs plus ou moins enfouis, des crimes horribles, le tréfonds de l'âme.

Les premières parties sont passionnantes : Audrey, qui mène son enquête avec Frank Tiberge puis avec Mathieu Bilic, un collègue envoyé en renfort par son patron, se souvient de la vie au hameau, des personnes appelées les Purs, des villageois qui se moquaient de ces gens bizarres vivant comme au siècle précédent, de ce qu'elle a appris auprès de sa grand-mère après avoir trouvé une photo d'enfants juifs cachés pendant la guerre, de ses relations avec Léman et d'autres personnes de la communauté, Isobel avait qui elle aurait voulu devenir amie, le vieil Hyppolite qui prenait sa défense, Bonnaventure qui voulait qu'elle parte définitivement, les autres qui acquiesçaient ou subissaient en silence...

La dernière partie est surprenante ! J'ai cru en perdre mon latin ! Mais je ne peux en dire plus ! Vous devrez lire ce roman pour savoir ! Ah, ça oui !

 

Cette chronique de lecture est originellement parue le 19 juillet 2011 dans La culture se partage (à lire aussi interview de Sonia Delzongle), blog sur lequel vous pouvez lire d'autres articles de Catherine.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Catherine - dans Europe
commenter cet article

commentaires

Jeanmi 16/09/2011 11:17



Bonjour


Peux-tu me parler de ce "Challenge thriller " ?



Catherine 16/09/2011 20:18



Oui, il suffit de cliquer sur challenge Thriller dans mon article .



Jeanmi 06/09/2011 06:56



Bonjour


Je suis moi-même auteur de polars "Maçonniques". Je viens de publier chez Corsaire éditions" dans sa collection "Pavillon noir" "AFFAIRES ÉTRANGES AU QUAI  DES ORFÉVRES". Le polar Maçonnique est l'occasion de casser les mythes et clichés sur
la Maçonnerie et de faire passer dans le grand public nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité..



Catherine 07/09/2011 19:43



Pourquoi pas ? Je ne l'ai pas trouvé sur le site de Corsaire éditions, pouvez-vous poster le lien ? (merci).



Richard 22/07/2011 20:37



Non Catherine, ne fais pas ça !!!


Les frais de Postes sont prohibitifs !


Je vais essayer de le trouver d'une autre manière.


Tu es très gentille !  Merci beaucoup !


Amitiés



Catherine 22/07/2011 22:28



Oui, c'est vrai que les frais postaux sont assez élevés. En fait, je l'ai reçu de Montréal . J'espère que tu le
trouveras. Bon weekend.



Richard 20/07/2011 16:26



Tiens, j'aimerais bien faire connaitre ce roman à mes lecteurs québécois !!!



Catherine 22/07/2011 19:04



Je te comprends, Richard, mais ce livre est déjà parti... Ne t'inquiète pas, je contacte la blogueuse pour qu'elle te l'envoit après l'avoir lu ! Il y a aussi une
interview de Sonia Delzongle sur mon blog et j'espère qu'elle t'intéressera. Bon weekend.



Présentation

  • : Littérature policière sur les 5 continents
  • Littérature policière sur les 5 continents
  • : Suite au défi 'Littérature policière sur les 5 continents' lancé en décembre 2008 sur 'La culture se partage', ce blog - créé le 1er janvier 2009 - centralise les articles concernant ce défi pour en faciliter la lecture et les liens vers les blogs d'origine.
  • Contact

Ebuzzing

http://www.wikio.fr

Wikio - Top des blogs

Wikio - Top des blogs - Culture

Wikio - Top des blogs - Littérature

Recherche

Où ?

litteraturecompteur site internet
Locations of visitors to this page
Retour à l'accueil
Me contacter : cliquez sur 'Contact' ci-dessous
.

Archives

Catégories